Toolbar

Fin novembre la section self-défenses "école française de Bartitsu" a réalisé son exercice de synthèse en situation "réaliste" dans un parking souterrain. Le thème était simple: une personne vient chercher son véhicule et se fait agresser par UN individu. L'individu n'était pas armé pour les débutants,  les confirmés (un an), pouvaient être confrontés à une arme représentée par une bouteille en plastique  pour des questions de sécurité. Les participants étaient tous accompagnés, un débriefing indivudel a été exécuté sur place immédiatement après l'exercice. Des enseignements généraux ont été tirés ensuite collectivement.

La self-défense se distingue des sports de combat par la recherche de la maîtrise des émotions et de la technique en situation la plus réaliste possible quant à l'endroit et au scenario. Outre la technique de "combat" de nombreux facteurs doivent être pris en compte comme l'opportunité de la confrontation, le déplacement dans un lieu clos, la notion de légitime défense à un niveau plus élaboré, etc. 

Vous pouvez voir toutes les photos sur face book:Prisma-Self-défenses-école-française-de-Bartitsu.

Après une matinée d’automne il y a une quinzaine de jours, les Tuniques retrouvent le soleil de Bec et une vingtaine d’entre eux accueillent les « Vieux Glands », équipe historique de l’AFFR. Ces derniers étant tout juste 15, il est donc décidé de jouer en trois tiers temps de 20 minutes et de commencer à 13. Les capitaines aviseront lors des changements de côté.

Du côté des Tuniques, on note le premier match de Domino, venu goûter de nouveau aux délices des empoignades autour d’un ballon ovale (première tunique sponsorisée). On célèbre aussi le départ de notre meilleur marqueur, l’ami Lad, qui file aux pays des Rousses (filles et bières) et qui nous reviendra dans environ six mois, si une rouquemoute ne lui a pas mis le grappin dessus. L’ami Jean effectue sa première sortie sous le maillot des Tuniques et en profitera pour dépuceler son score au « Hall of Fame ».

Ce match ayant vu un nombre abondant d’essais, la chronologie ne sera peut-être pas respectée dans ce compte-rendu, que les acteurs pardonnent ces éventuelles imprécisions.

 Papi est au sifflet et donne le coup d’envoi pour le premier record historique des Tuniques Bleues. En effet, 34 secondes d’un mouvement de toute beauté, permettent aux Tuniques de prendre l’avantage par l’intermédiaire de Lad qui termine en terre promise après que chacun des trois quarts ait fixé son vis-à-vis et créé ainsi le décalage.

Tuniques 1 – Vieux Glands 0

Dans les minutes qui suivent, après avoir récupéré le ballon sur une touche, les Tuniques lancent un nouvel assaut de leurs quarante mètres sous la houlette de Doumé, nommé chef d’orchestre, qui initie plusieurs temps de jeu. Sur une bonne combinaison des trois quarts, Doumé fixe et donne à Fourmi intercalé qui envoie Pierrot (dit la musette) à dame après avoir fixé son défenseur.

Tuniques 2 – Vieux Glands 0

Et puis, les Tuniques lâchent un peu le match et commettent moultes en avants essentiellement dus au manque de concentration. Berty leur explique alors qu’ils font de la merde. La réaction est immédiate. Charles se retrouvant dans la ligne des trois quarts nous montre aussi sa pointe de vitesse et perce le long de la ligne, las il met le pied en touche. Cette touche est contrée par les Tuniques, qui récupèrent le ballon et envoie Fourmi en terre promise. Il se rémunère ainsi des deux caviars distribués à Lad et à Pierrot sur les deux essais précédents.

Aux premiers citrons : Tuniques 3 – Vieux Glands 0

Le deuxième tiers-temps est plus chaotique pour les Tuniques, qui perdent de nombreux ballons. On notera une percée phénoménale de Polo. Cette dernière aurait pu aller au bout si notre Polo n’avait pas lâché le ballon sur le dernier plaquage. Bernouz aussi s’illustre dans l’art de l’en avant malgré les multiples recommandations qu’il reçoit pour soit s’acheter des mains ou au moins d’y mettre de la résine.

Toutefois, sur une touche très bien négociée, Polo se rattrape, fixe et donne intérieur à Toro qui n’en demandait pas tant. Ce dernier ne se fait prier pour aller poser l’offrande entre les poteaux.

Tuniques 4 – Vieux Glands 0

Polo se rattrapera définitivement en inscrivant son essai sur une autre percée magistrale ou il ne fera admirer sa pointe de vitesse et son art du déhanché.

Tuniques 5 – Vieux Glands 0

Ce sera ensuite au tour de Ma Benz d’apporter sa pierre à l’édifice non sans nous avoir montré que les conseils de Berty sur le fait de pas toujours viser la touche avaient payés. Ce dernier fit croire à tout le monde qu’il allait finir en touche, mais que nenni, d’un coup de rein rageur et intérieur il effaça le dernier défenseur et déposa le ballon dans l’en-but.

Aux deuxième citrons : Tuniques 6 – Vieux Glands 0

Le dernier tiers temps verra des cascades de blessures chez nos adversaires et les Tuniques respecter l’article 1 de la charte de l’AFFR. On commence à 15 et on finit à 15. Donc, un grand merci à Lad, Doumé, Berty, Charles et Cochon qui auront permis aux Vieux Glands de tenir la dragée haute aux Tuniques pendant ce dernier tiers temps.

Charles sera donc récompensé de son altruisme en allant à dame après avoir fait montre de sa puissance lorsqu’il est lancé.

Tuniques 7 – Vieux Glands 0

Les vieux glands réussiront même à sauver l’honneur, sur une de leurs rares incursions dans le camp bleu. Grâce à Doumé, en superbe chef d’orchestre, ils pointeront dans l’enbut pour un bel essai en débordement ou Lad ne pourra rien faire pour empêcher le gland d’aplatir.

Tuniques 7 – Vieux Glands 1

Puis ce sera au tour de Jean, de nous montrer son talent, en embarquant toute la défense et d’un rageur crochet intérieur de s’ouvrir la terre promise.

Tuniques 8 – Vieux Glands 1

 Lad clôturera le feu d’artifice par un essai en débordement ou il ne mystifiera pas moins de 3 adversaires.

Score Final : Tuniques 9 – Vieux Glands 1

Ce fut un joli match, un peu à sens unique, mais on remerciera les « Vieux Glands » pour leur état d’esprit et leur volonté de ne rien lâcher.

 

Pour voir les photos du match cliquez ici

 

Il fallait bien qu’un jour, le temps nous montre ce qu’est l’automne. Et bien en cette matinée frisquette et grise, 17 Tuniques pointent leurs bouts du nez à Marcel Bec, tous auréolés de la première victoire de la saison il y a 15 jours. C’est peu au regard de nos adversaires qui se pointent avec quasiment 2 équipes. On sent que ça va piquer

 

Papi est au sifflet et démarre les hostilités automnales. Les Tuniques, sachant que ça allait piquer, prennent le jeu à leur compte avec une belle alternance entre avant et trois-quarts. On voit tour à tour Skippy, Simon, Jeremy et Pizza lancer des départs au raz des regroupements ou des mauls de la plus belle des factures. Pierrot, dit la musette, lance ensuite la cavalerie légère et ça marche plutôt pas mal puisque Kolonna marque le premier essai sur un mouvement avants/trois quarts qui permet le décalage de notre corse et l’envoie en terre promise.

 

Tuniques 1 – Sous Bocks 0

 

Malheureusement, les Tuniques ne gardent pas la tête très longtemps et les sous-boks égalisent dans les minutes qui suivent grâce en prenant un trou béant dans la défense des Tuniques.

 

Tuniques 1 – Sous Bocks 1

 

100 fois tu remettras l’ouvrage sur le métier, me disait ma grand-mère. Et bien c’est exactement ce que font les Tuniques avec un Charles qui envoies du bois et que nos adversaires on a du mal à arrêter. Les Tuniques campent dans les 5 mètres mais ça ne veut pas rentrer. Les Tuniques finissent par appliquer les principes fondamentaux de leur phrase fétiche et, suite à une série de pick and go de belle facture, Berty lance Pierrot qui ouvre sur Christophe qui lit bien le décalage, fixe et donne à Damien qui prend le trou (enfin !!!) et sert un caviar à Lad qui va à dame.

 

Tuniques 2 – Sous Bocks 1

Il reste environ 10 minutes à jouer avant la mi-temps et on assiste au premier petit coup de mou des Tuniques. Les Sous Boks vont scorer à deux reprises avant la mi-temps. Sur l’essai, qui permet aux Sous Boks de prendre l’avantage, on assiste à une petite merveille de groupé-pénétrant qui amène tout le monde dans l’enbut.

 

Aux citrons : Tuniques 2 – Sous Bocks 3

 

 

 

A la reprise, et pour une raison inconnue, le match change de physionomie et ne mérite pas qu’on s’y attarde avec des commentaires élogieux. Les Tuniques perdent Jeremy, qui laisse un genou sur le pré et finiront le match avec un demi Berty, ce dernier ayant tenté une position que son âge ne permet plus.

 

Bref, vous l’aurez compris, ça commence à parler, à se chambrer et on en vient finalement aux mains. Simon et le 10 des Sous Bocks vont se rafraichir sur le bord de touche.

 

On retiendra pèle mêle : le 4ème essai des Sous Boks, la relance de l’impossible de notre Lad qui n’aboutira malheureusement pas, la moisson en touche de Skippy et la leçon de découpage (façon Garçon Boucher) de notre ami Pierrot. Malgré tout,  ce match sera à classer dans les « navets ».

 

Score Final : Tuniques 2 – Sous Bocks 4

Pour voir les photos du match cliquez ici

 

Décidément, depuis le début de la saison, les Tuniques sont gâtées avec le climat. Il fait beau et chaud et ce temps a attiré des spectateurs. Excusez du peu : Willy et Domino, Aude (l’épouse, compagne, concubine ou maitresse de Damien), Pizza et Mini-Pizza,  madame Genou et les petites rotules en trottinette.

 

Nous accueillons aussi Thierry, notre photographe, qui vient amicalement immortaliser nos ébats avec un rare talent. Nous pourrons bientôt construire et conserver les albums photos de nos exploits. 

 

Nos adversaires ne sont que 14, car l’un des leurs s’est blessé à l’échauffement et les Tuniques vont donc leur prêter un joueur. On verra, tour à tour Kolona, José, Genou et Fred évoluer avec le maillot adverse.

 

Papi est au sifflet, assisté par Pierrot et Polo à la touche …. Le match peut commencer.  

 

Les Tuniques souffrent dans les 10 premières minutes et ne voient pas le ballon mais leur défense solide permet de ne pas prendre de points. On retiendra cette très longue séquence de pilonnage des Servals dans les 5 mètres des Tuniques qui se traduira, dans un premier temps par une mêlée à 5, grâce à Mini qui empêche le Serval d’aplatir. Sur cette mêlée, les Servals tentent une combinaison au prêt, immédiatement refoulée par la défense acharnée des Tuniques, puis envoient le jeu au large et commettent un en-avant. Les Tuniques ont eu chaud mais se dégagent.

 


Le jeu s’équilibre ensuite, les Tuniques tentent alors de resserrer le jeu au prêt, avec des picks and gos et quelques mauls après touche (où Skippy fait une moisson), pour ensuite envoyer au large. Las, le ballon étant une véritable savonnette, il est souvent rendu aux Servals et lycée de Versailles.

 


On remarque toutefois la défense des Tuniques sur le premier rideau où tour à tour, Dani (qui y laissera d’ailleurs une partie de sa calebasse), Skippy, Mini et Cheval  découpent du Serval en mode safari. Malheureusement notre Cheval, fidèle à ses habitudes, où il nous fait admirer sa technique éminemment efficace du plaquage, prend un jaune pour un troisième plaquage jugé dangereux aux yeux de la nouvelle règle AFFR.

 


Sur une attaque des Servals, ces derniers cafouillent dans leurs 40 mètres et permettent ainsi à notre dernière recrue Damien de montrer la précision de son 36 fillette, lorsqu’il botte à suivre en direction de l’en-but adverse et nous fait revivre la chevauchée des Walkyries avant d’aplatir juste avant la ligne de ballon mort. Le petit Damien vient de dépuceler le score et ses statistiques.

 

Tuniques 1 – Servals 0

 

Dans les 5 minutes qui suivent, les Servals remettent la main sur le ballon et débarquent dans les 22 des Tuniques. Suite à un ruck, le 10 des Servals tape un par-dessus qui finit dans l’en-but des Tuniques. Rodolphe n’entends pas qu’il peut aplatir pour un renvoi au 22 et décide de dégager de l’en-but, las, il se rate et la balle qui traîne dans les 5 des Tuniques, complètement désorganisées, est finalement récupérée par un Serval qui aplatit dans l’en-but.

 

Tuniques 1 – Servals 1

 

On revoit ensuite une ancienne connaissance des Tuniques Bleues, j’ai nommé Joel Benites. Ce dernier nous fait admirer sa science infuse du « no limit Rugby ». Coupable de la faute de  trop, notre ex-recrue prend un jaune et va calmer ses ardeurs guerrières sur le banc.

 

Bref, il reste 10 minutes et les équipes sont réduites à 14. Il ne se passera pas grand-chose jusqu’à la mi-temps, mis à part le retour des deux bannis.

 

Aux citrons : Tuniques 1 – Servals 1

 

Le début de deuxième mi-temps voit les Tuniques imposer leur tempo au match. Toutefois, au moindre relâchement, les Servals font admirer leur art consommé du contre. Sur une de nos cagades, le 8 des Servals prend l’intervalle en cassant un plaquage et se retrouve dans le boulevard du paradis avec la terre promise face à lui. C’est sans compter sur Mini, qui d’un coup de rein rageur et une belle accélération, rattrape le 8 par le short et le fait choir de la plus belle des manières.

 


Les Servals continuent sur leur lancée et campent de nouveau dans les 5 mètres des Tuniques qui ne lâchent rien au prêt. Alors, Les servals envoient au large et notre pauvre Lad se retrouve face à deux contre un. Il tente un bluff qui ne marche pas dans un premier temps, mais surprend tellement l’ailier, que ce dernier dégueule la « beuchigue » avant d’aplatir.  Les Tuniques ont encore eu chaud et les Servals ne sont décidemment pas récompensés de leurs efforts.

 


On sent alors que les Servals commencent à baisser de pied, ce qui permet à Skippy de nous régaler avec des grattages d’anthologie (A se demander si ce gars n’est pas un employé fidèle de la Française des Jeux) et des culs comme lui seul en a le secret.

 


Sur une énième pénalité (le coupable étant encore le Sieur Benites), Dani botte en touche. Skippy, en premier sauteur, provoque un maul qui est stoppé. Berty lance alors la cavalerie avec Mini en 10, qui initie une H2 ouvrant un boulevard à la Rouze lancé comme un Frelon, qui ne se fait pas prier pour aller à dame, après un ultime crochet.

 

Voici Mr Boissart, notre photographe, dans ses oeuvres:

 

 

Tuniques 2 – Servals 1

 

Dans ces dernières 10 minutes, les Servals sont à la rue et les Tuniques en profitent pour enfoncer le clou. Toutefois le marteau qui a enfoncé le clou mérite quand même sa petite histoire. Il s’appelle Kolona et a retrouvé sa place à l’aile, après avoir rendu service auprès des Servals. Ca gars va nous montrer comment faire flipper 22 bonhommes avec un ballon, aucun adversaire en face de lui, la ligne d’en-but en vue.
Donc sur une classique, les Tuniques vont provoquer un décalage en bout de ligne avec tour à tour Mini, La Rouze, Fourmy et finalement Dani qui fixent et donnent, décallant ainsi Kolona  qui n’a plus qu’à franchir la ligne et aplatir. Ce dernier franchit la ligne et  22 Tuniques se mettent à hurler « Aplatis, Aplatis !!! ». Notre Kolona s’exécute et repend une grande frayeur dans l’assistance en aplatissant d’une seule main !!!

Voici Mr Boissart, notre photographe, dans ses oeuvres.


 

 

Tuniques 3 – Servals 1

 

Il ne se passera plus rien jusqu’à la fin du match, les deux équipes étant rincées par le rythme élevé de ce match.

 

Score Final : Tuniques 3 – Servals 1

 

Les Tuniques remercient les Servals pour leur jeu, leur fair-play et le bon esprit affiché tout au long de la partie, les supportrices et supporters, les juges de touche et aussi Kolonna, José, Genou et Fred pour avoir montré que « le Rugby c’est les copains » en aidant les Servals à jouer à quinze.

 

Pour le deuxième match de la saison, Les Tuniques retrouvent de vieilles connaissances, Les Petits Pères. Nous avions rencontrés ces derniers il y a deux ans et avions perdu le match et Kubiak (qui avait laissé son tibia et son péroné sur le pré). Le temps est idéal, le soleil est au rendez-vous et, malheureusement, seulement 18 Tuniques se sont déplacées. Nous retrouvons aussi notre arbitre officiel, Gillou, tout de rouge vêtu.  

Dès le coup d’envoi, les Petits Pères mettent la pression sur les Tuniques. Ils gagnent leurs duels et monopolisent la beuchigue. La défense des Tuniques et en place et sur un premier ballon de récupération, La Rouze combine avec Dani, qui redouble, La Rouze met les cannes mais il est rattrapé et poussé en touche.  Malheureusement, le travail méthodique des Petits Pères, qui alterne le jeu au près et les envolées de ¾,  porte ses fruits et, à force de pousser, la porte s’ouvre pour un premier essai des Petits Pères.

Tuniques 0 – Petits Pères 1

Les Tuniques tentent de remettre la main sur le ballon et, sur un phase de récupération, les ¾ lance une combinaison qui permet à la Rouze de percer et de servir Pierrot à hauteur qui s’enfonce dans la défense des Petits Pères. Malheureusement une mésentente avec le p’tit nouveau Ladislas fait avorter cette belle action.

Les Petits Pères enfoncent alors le clou grâce à leur 10 qui mystifie la défense des Tuniques pour aller en terre promise.

Tuniques 0 – Petits Pères 2

 Les Petits Pères ont-ils préjugé de leurs forces ? On peut le penser car, ils baissent d’intensité et permettent au Tuniques de remettre la main sur le ballon. Au départ d’un ruck au milieu du terrain, Dani lance une H2, transmet à La Rouze, pendant que Mini feinte une croisée. Cette belle combinaison ouvre la porte dans laquelle La Rouze s’engouffre, fixe et donne à fourmy, qui, à son tour fixe et donne à Pierrot qui file à dame pour dépuceler le score des Tuniques ainsi que son compteur d’essai.

Tuniques 1 – Petits Pères 2

Sur une pénalité dans les 40 mètres des Tuniques, La Rouze au pied d’or envoie la beuchigue dans les 22 des Petits Pères. La touche et gagnée et Dani lance La Rouze grand côté, ce dernier inverse alors le sens du jeu et part petit côté, perce et donne à Mini qui, après avoir pris le rebond sur un adversaire, récupère la balle et part en terre promise.

Aux Citrons : Tuniques 2 – Petits Pères 2

Début de deuxième mi-temps compliqué pour les Tuniques Bleues qui ne voient pas le ballon pendant les 20 premières minutes. On sent la fatigue chez les 17 tuniques restantes qui retombent alors dans leurs travers. Ils deviennent bavards entre eux, avec l’arbitre et aussi avec  nos adversaires, bref ils perdent le fil de la rencontre et les Petits Pères en profitent pour inscrire un essai après une grosse progression de leurs avants.

Tuniques 2 – Petits Pères 3

Une dizaine de minutes plus tard, sur un lancement de ¾ La Rouze botte un petit par-dessus, voyant  que le champ profond n’est pas couvert par les Petits Pères, récupère la balle, se fait plaquer mais parvient à donner à Polo dans le mouvement. On croît alors à l’essai de l’égalisation, las une mésentente entre Polo et Pierrot ruine cette belle action.

Les Petits Pères profitent alors de la grande désorganisation et des bavardages des Tuniques pour enfoncer le clou  et plante une quatrième banderille.

Tuniques 2 – Petits Pères 4

On croit alors à la descente aux enfers, tellement les Petits Pères dominent et les Tuniques déjouent, Mais, lors d’une pénalité que les Petits Pères récupèrent sur les 40 mètres et qu’ils décident de jouer à la main, ces derniers  sont arrêtés sur la ligne d’en-but et sont pénalisés  du fait de la gourmandise d’un Petit Père qui nous montre qu’il a fait son service militaire en nous faisant admirer sa science de la rampe.

C’est le déclic qu’attendaient les Tuniques. Las, il ne reste que quelques minutes et les Tuniques campent dans le camp des Petits Pères. Sur une pénalité, La Rouze la joue rapidement fixe et envoie Fourmy à dame juste avant le coup de sifflet final.

Score Final : Tuniques 3 – Petits Pères 4

 

 

Club Sportif et des Loisirs de la Gendarmerie Prisma

LogoPrismaClubnewsok

Fédération des clubs de la Défense

Réservez votre départ ou votre cours!

Picto-golf
Picto-tennis

Cliquer sur le lien pour accéder à la plateforme de réservation du simulateur de golf ou des cours de tennis 

Sites d'entrainements

L'accès aux sites militaires nécessite la présentation d'un document d'identité à jour et de la carte de membre pour les adhérents.

Issy les Moulineaux

  • JUDO - BADMINTON - FITESS - MUSCULATION
  • ECOLE DE VTT - VOILE - GOLF
    02 avenue de la Paix
  • FOOTBALL
    Stade MIMOUN
  • RUGBY
    Terrain Marcel Bec, bois de Meudon
  • TENNIS
    Courts 1 - 02 avenue de la Paix
  • LOISIRS CREATIFS
    Salle polyvalent  02 rue Claude Bernard
  • MECANIQUE MOTOS
    01 Avenue Henri BARBUSSE

Retrouvez nos partenaires

Restez informé en nous suivant sur les réseaux sociaux…